Des manifestants se sont rassemblés devant le Capitole de l’État de l’Oklahoma et le manoir du gouverneur dans la nuit du mercredi 17 novembre, appelant le gouverneur Kevin Stitt à accorder la clémence à Julius Jones, qui devait être exécuté jeudi. La Commission des grâces et des libérations conditionnelles de l’Oklahoma, citant des doutes sur la culpabilité de Jones…