Étudier la cause fondamentale de l'hésitation au rappel

Étudier la cause fondamentale de l'hésitation au rappel

Le ministre de la SANTÉ, Khairy Jamaluddin, a mentionné que seuls 47,9 % des Malais ont reçu la dose de rappel. C’est similaire aux Indiens (56,4 %), Orang Asli (49,6 %) et autres (50,6 %) mais un contraste frappant avec les Chinois (81,3 % ).Les Malais sont-ils plus réticents à booster ?Malgré le constat apparent, il s’agit d’une question complexe […]